Qui veut des croscomias oranges ?

Bonsoir à tous,

J’étais bien contente de les avoir pour tenir le show pendant les premières années de mon parterre de fleurs jaunes et oranges pour lequel je n’avais pas encore beaucoup de fleurs, et tout un jardin à remplir…

Ce sont des plantes faciles et communes qui s’adaptent sans soins aux conditions difficiles et se multiplient vite. Leur forme jaillissante puis couchée sert bien pour des bordures romantiques et pour adoucir les angles des passages, voire faire, en masse, des bosquets bas.

Les croscomias, nom vernaculaire montbrétias, sont comme les agapanthes, les geranium ou les iris : quand on en a un peu, on en a vite beaucoup. C’est le premier pot qui coûte, et pas rien, car pour ces plantes il faut compter environ 7€ le pot. Alors si on veut un effet de masse, on peut les remercier de se multiplier facilement, elles sont très économiques.

Comme souvent, ces plantes qui se contentent de peu pour survivre vont se développer rapidement dans de bonnes conditions et seront, après avoir poussé sans rien demandé,  méprisées voire détestées des jardiniers négligents qui les ont laissé s’étendre. C’est injuste.

Moi je les remercie de m’avoir fleuri ce coin de jardin où j’ai fait de la place pour accueillir de nouvelles plantes nectarifères qui deviendront grandes. J’ai conservé quelques croscomias, transplantés dans d’autres coins secs et difficiles où je sais qu’elles vont s’en contenter et fleurir, mais il m’en reste trop.

Vous les voyez sur la photo ci-jointe. Si vous en voulez, n’hésitez pas à me le faire savoir rapidement.

Bien à vous,

Marie-Noëlle

Croscomias à donner : cliquez ici

(15)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.