Intéressant : Nancy, ville précurseuse en zérophyto, à écouter en replay sur France Inter, lien ci-joint

Bonjour à tous,

C’est dimanche, il ne pleut plus mais tout est mouillé, il fait gris.
Résistez à la tentation de la sieste pour écouter en replay une émission passée ce matin sur France Inter qui parle de Nancy . Non, pas de Nancy Sinatra, mais de la Ville de Nancy, en zerophyto,  depuis  2005, un des précurseurs en France, souvent consultée par d’autres communes.

Dans cette émission, vous entendez parler de la montée de la sève au printemps, qu’on peut sentir par la différence de température, en touchant le tronc du grand érable. Sous ses mains, on sent la vie, et on sent sa finitude.

Le zerophyto, c’est pour une ville beaucoup de travail supplémentaire. Il faut réorganiser le travail entièrement. Mais c’est possible, ils le font. Des changements de méthodes qui nécessitent une zone pour les expérimentations, par exemple sur les auxiliaires et les paillages.

Ce qui est difficile, c’est de faire évoluer la mentalité des habitants vers une nouvelle esthétique. Passer d’une notion de « propret é » à celle de la vie naturelle, et des mauvaises herbes aux herbes folles, la nature partout en ville, c’est difficile pour les citoyens, dit le maire.
Le levier,  pour donner de l’espace à la nature en ville, c’est la santé des citoyens.

Vous entendrez beaucoup parler d’arbres, un peu de plantes, mais pas de fleurs. Comme si le passé de Nancy, qui hébergeait l’école de foresterie sous Charles X, pilote encore la hiérarchie de l’importance des éléments de la nature.
Les arbres avant tout, comme dans les librairies. On explique comment ne plus leur faire mal, ni au sol et aux animaux du sol, surtout pas aux vers de terre qui apportent tant aux arbres.
Des arbres choyés avec de la technologie de pointe dans le parc de la Pépinière, qui avec l’ancien parc botanique de Nancy, qui avec  le parc André Gaudron, espaces fermés, constituent les refuges de verdure de la ville,  qui par ailleurs semble très minérale et tout à fait « propre ».

Les arboristes grimpeurs ont succédé aux élagueurs. Les arboristes grimpeurs inspectent le développement harmonieux des arbres, et ne coupent que si c’est absolument nécessaire.

Les jardiniers eux parlent de plantes. Comme le jeune Maxime qui doit convaincre la génération précédente que le « faire propre » avec des produits dont le nom se termine en « -cide » ça veut dire tuer.

Et il y a un horticulteur qui est très « remonté » contre les campagnes anti-Roundup et glyphosate, lorsqu’il voit les jardiniers municipaux désherber manuellement, à genoux. Parce qu’il a essayé de faire du bio, mais a abandonné avant la fin de sa certification. Parce que les gens n’achètent pas de plantes avec des pucerons. Mais de cette expérience, il retient une bonne connaissance de produits alternatifs à la chimie, comme les insectes auxiliaires et les pollinisateurs, qu’il utilise maintenant.

Monsieur Husson de la SNHF est conseiller en environnement pour la ville. Il a préconisé d’enherber le cimetière, et d’y tolérer les coquelicots le temps de leur floraison, après laquelle on les tond avec le gazon.
Monsieur Husson, il expérimente chez lui, puis si ça marche, pour la ville. Des moyens d’aider les buis à lutter, des paillages. Il est contre les produits, même dits naturels, car le produit répond à une maladie. Ce qu’il faut, c’est éviter qu’elle se produise, par exemple en évitant le travail du sol pour favoriser les champignons, la mycorhize pour les arbres.

A la fin de l’émission, on peut regretter que cette ville précurseuse en zerophyto et si pleine de gens positifs n’ait pas un mot pour les fleurs mellifères, ni l’accueil qu’elle pourrait offrir aux butineurs et autres animaux dans ses jardins municipaux. On est encore bien calé sur une nature qu’il faut épargner dans la mesure où elle oxygène les humains.

Cependant, à travers toutes ces paroles, on sent un souffle d’optimisme dans l’avenir, si les humains s’y mettent…Alors allumez les haut-parleurs de votre ordi, installez-vous confortablement, et cliquez là :

https://www.franceinter.fr/emissions/interception/interception-19-novembre-2017

A bientôt,

Marie-Noëlle

(9)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.