Une naissance dans la cuisine de Marie-Claude

Surprise hivernale !

Curieuse de nature, je le suis, aussi, à l’automne, quand je trouve par hasard sur la table de la cuisine, après y avoir déposé fleurs ou légumes du jardin, une chrysalide, je la dépose précieusement dans une coupelle.

Les jours passent, aucun signe de vie.

Quelle ne fut ma surprise le 10 janvier, journée très ensoleillée, de découvrir la chrysalide béante, hors de la coupelle, et, tout près sur le rebord du journal, un joli papillon jaune, aux ailes toutes  fripées. Un pieris !

Je laisse le cycle de la métamorphose se dérouler. Peu après, une goutte brunâtre tombe du corps du papillon, déjection, liquide amniotique ?…. On peut rêver.

Je me suis alors sentie une responsabilité de nourricière. Il fait trop froid pour lui ouvrir la porte et le laisser tout seul, dans la nature, en cette saison.

Il me reste à cueillir quelques morceaux de feuilles de chou au jardin.

Je devais déjà l’abandonner pour l’après-midi. J’étais retenue ailleurs.

A mon retour, il a disparu !

Non aguerri aux dangers qui l’environnent, il s’est posé dans un recoin de la fenêtre ensoleillée. Il a su utiliser ses ailes, goûter à la chaleur naturelle.

Malheureusement, un geste maladroit a écourté sa brève vie…

(49)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.