Faut-il nourrir les oiseaux ?

Quelles qu’en soient les raisons, qu’on connait tous maintenant (destruction de leurs habitats naturels, élimination des insectes dont ils se nourrissent, pesticides, herbicides, changement climatique…)

le résultat, c’est que les oiseaux disparaissent.

En Grande-Bretagne, aux Pays-Bas et en Scandinavie,aux Etats-Unis,  le nourrissage des oiseaux toute l’année est très commun.

L’argument majeur est que les causes de la disparition des oiseaux ne sont pas saisonnières.

En France, les avis sont partagés.

« je ne veux pas les rendre dépendants, « je ne veux pas de mésanges obèses », « ça les tue par partage des bactéries », « ils trouvent bien ce qu’il faut dans la nature ».

ça se discute …

La LPO, La Ligue de Protection des Oiseaux, experte sur le sujet, propose à la vente tout ce qu’il faut pour les nourrir, et sur son site, des façons de le faire.

D’autres acteurs le déconseillent au motif de la propagation des maladies aviaires.

alors qu’en penser ?

ça se discute …

Et peut-être qu’en en discutant, en échangeant pour peser le pour et le contre, et le moindre mal, on peut élargir son angle de vue et prendre du plaisir à partager ses propres expériences  ?

C’est ce que Jaccueillelanature a invité le public à faire en compagnie de Patrick, un adhérent ami des oiseaux qui les nourrit a accepté de partager son expérience avec nous en toute simplicité.

Son histoire commence ainsi …

« Citadin et impliqué professionnellement dans un métier passionnant, il n’y avait guère de place pour la nature et le jardinage dans mon quotidien. Des allers-retours en Bretagne dans la maison de famille de ma femme ; mais des séjours trop courts et toujours bien remplis pour avoir du temps pour se poser.

Arrivé en retraite, la question a été : que fait-on de 1 000 m2 de pelouse à part les tondre. Bien sûr nous voulions un potager, mais autrement, quelque chose de naturel, avec des arbres !

Alors, l’engrenage, stages en permaculture, adhésion puis prise de responsabilité à Bretagne Vivante, déclaration comme refuge LPO, adhésion à « Jaccueillelanature».

Autant de rencontres qui ont conduit à cette prise de conscience écologique, une démarche individuelle, un système, toujours en construction, que je voudrais partager.

Les oiseaux font partie de ce système et face à l’effondrement de la biodiversité et des effectifs d’oiseaux, ils valent bien un peu de nourrissage pour préserver les espèces et leur offrir des conditions de reproduction acceptables ».

La survie des oiseaux comme celle de nombreux autres animaux est entre nos mains d’êtres humains qui avons bouleversé leur environnement.  Nos choix sont importants.

C’était dans le cadre accueillant de la Fabrique à Paroles, et la salle était pleine. Espoir pour les oiseaux !

 

(6)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.