Atelier à la maison : des nichoirs pour les butineurs

Vous avez coupé les tiges sèches de vos graminées, de vos bambous, de vos vivaces qui repoussent au pied, les branches de vos arbustes qui ne portent pas de feuilles ?
Vous avez maintenant des ressources précieuses pour offrir un logis aux butineurs de toutes sortes !

Et de quoi occuper petites et grandes mains…

 

Pour faire des abris pour les butineurs avec des boites de conserves, vous aurez besoin de :

  • boites de conserve de 8 ou 10,5 cm de profondeur. Les moins profondes ne suffisent pas, les plus grandes vont très bien, mais sont longues à remplir
  • fil de fer et cisaille pour accrocher: une boucle bien serrée autour de la boite, puis une petite boucle pour y passer un crochet. L’abri devra être horizontal pour ne pas récolter la pluie
  • des rouleaux de PQ ou papier cuisine pour faire des gabarits dans lesquels vous insérez bien à fond quelques tiges, puis coupez avec des ciseaux pour les pailles et les graminées fines, ou un sécateur pour les ligneuses
  • trier tiges creuses  tiges ou à moelle, car elles n’intéressent pas les mêmes espèces d’hôtes, puis insérez-les à l’horizontale dans les boites de conserve. Forcer l’introduction des dernières, pour éviter qu’elles puissent être tirées par les oiseaux qui vont s’intéresser à ces potentiels garde-mangers…
  • accrocher vers le sud-est à un mur, une palissade, ou un poteau
  •   

Et si vous avez des morceaux de bois non traité un peu épais, comme des planches d’au moins 2 cm d’épaisseur, ou des bouts de poteaux, des morceaux de pieds de meubles, des bûches…vous avez de quoi faire très plaisir à nos amies les osmies cornues et pas cornues, abeilles solitaires qui cherchent des trous déjà faits pour nicher. C’est pourquoi elles vont dans les trous d’aération des fenêtres double vitrages. Il vous faudra :

  • une perceuse et des mèches de 8 et 10 mm. 12 mm, ça va aussi, mais chaque osmie devra travailler beaucoup plus pour faire chaque petite alvéole à l’intérieur
  • les planches, morceaux de bois, bûches
  • un étau pour percer horizontalement sans percer vers l’extérieur
  • si ce sont des planches, une boite pour les regrouper et les protéger de l’humidité est utile
  • accrocher vers le sud-est à un mur, une palissade, ou un poteau.

Si vous avez des bambous et que vous avez suffisamment de tuteurs, transformez les autres en abris !

Vous aurez besoin d’un grand sécateur bien affûté et une façon de le bloquer.
Il suffit ensuite de couper les tronçons en laissant un noeud pour fermer l’extrémité.
Si vous les mettez dans une boite, ils dureront longtemps. Mais comme le bambou résiste bien à la pluie, vous pouvez les attacher ensemble, et accrocher à l’horizontale votre bouquet vers le sud-est à un mur, une palissade, ou un poteau.

Jetez les restes au sol dans un coin ensoleillé, ils serviront d’abris à des minuscules de la litière …

(39)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.