Les plantes, elle les caresse …

Catherine nous accueille dans son jardin qu’elle n’a que depuis moins de deux ans. Arrivant dans cette friche dont les herbes étaient plus hautes qu’elle, elle a cru n’y rien trouver d’intéressant.

Mais le jardin n’a pas résisté à la douceur de ses mains précautionneuses, et lui fait découvrir ses vies de toutes les couleurs…

… que Catherine nous a révélées avant de nous rafraichir dans l’oasis de calme ombré, si loin de l’agitation routière, et dont on voit le bleu de la mer.

Un petit coin de paradis où les plantes horticoles voisinent avec les herbes sauvages, pour le plus grand bonheur des petites bêtes et des humains.

Pour que l’accueil soit complet jour et nuit, Catherine y conserve de précieuses « mauvaises herbes », telles cette graminée, « deschampsia cespitosa », la canche cespiteuse, plante hôte de pas moins de 7 de nos papillons des Côtes d’Armor, c’est à dire qui leur permet de se reproduire en y posant leurs oeufs pour que les larves s’en nourrissent, avant de chrysalider pour devenir les jolies fleurs ailées qui nous émerveillent :

Catherine conserve aussi les fleurs de « senecio jacobea », le seneçon de jacob, et « pulicaria dysenterica » dont les nectars sont très apprécié de près d’une vingtaine de nos papillons, tels l’amaryllis, l’azuré, la mégère et le satyre, le tircis et le tristan, et le myrtil qui passe par là :

Catherine propose à ses visiteurs de quoi s’établir durablement dans son jardin : des abris appréciés des osmies, l’accès à un sous-toit élu par les hirondelles, un Didoux pour faire des nids d’oiseaux, un toit végétalisé de mousses et de « sedum album » très nectarifères, de multiples arbustes qui accueillent des nids et des fleurs, des fleurs…

Des recettes de bonheur à la portée de tous les jardiniers et jardinières !

(46)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.