Le Ritz-Carlton pour les insectes, c’est chez Sylvie

Concilier esthétique et accueil des bestioles, ça demande une ouverture culturelle du côté des végétaux à papillons comme les plantes hôtes.

Mais c’est tout à fait possible, et on peut même en faire un plus du côté des aménagements, comme nous le montre Sylvie avec son bel abri à insectes qui allie décoration et ergonomie : intérieur protégé des intempéries, orienté soleil, bien accroché horizontalement, profond.

Un hôtel 5 Etoiles pour les insectes !

Sylvie partage avec nous beauté du résultat et recette complète. A vos sécateurs, partez !

                

Et aussi accueillant pour les rubicoles que pour les caulicoles. Mais kekseksa ?

Rubicoles: insectes qui préfèrent les tiges à moëlle, comme fusain, fenouil, sureau, buddleia… car ils y creusent des trous à la taille de leur corps, par exemple les pemphrédons, megachiles, trypoxylons
Caulicoles : insectes qui préfèrent les tiges creuses, comme les osmies, certains megachiles, sphex odynères

Infos trouvées dans l’excellent petit livre de l’excellentissime Vincent Albouy : Loger et abriter les insectes au jardin, Ed. Delachaux et Niestlé, ISBN 978-2-603-02013-5

(9)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.