La grande amnésie écologique – Philippe J. Dubois

« L’homme contemporain est culpabilisé : on lui dit que chaque minute, c’est l’équivalent de 34 terrains de football de forêt tropicale qui disparaît ; on lui dit que l’extinction des espèces connaît une accélération alarmante ; et pour résoudre ce qui semble être un problème, on lui dit de fermer l’eau du robinet en se brossant les dents.
Mais sait-il seulement de quoi on lui parle ? En effet, on ne lui enseigne pas l’histoire de l’environnement, ni à l’école, ni à la maison : la parole des Anciens se perd, et avec elle, la connaissance de la nature, qui fait défaut aux nouvelles générations ».

Vous venez de lire la 1ère et la 4ème de couverture de ce petit livre passionnant qui donne des idées.

Des idées de demander au Ministère de l’Education Nationale de faire, dès la maternelle -car le sujet est vaste, et la répétition est la base de la pédagogie- une petite place à la connaissance et au soin de notre planète et de sa biodiversité, sans lesquels les enfants de ces enfants auront du mal à vivre, tant la lutte pour ses ressources amoindries sera violente.

Des idées de demander aux professionnels de la « Collecte de Paroles » d’enregistrer ces souvenirs d’oiseaux dans les champs, de papillons et de vers de terre, d’arbres, de vaches et de chevaux, de fleurs et de légumes, de leur densité, de leurs noms, de leurs nombreuses variétés.

Des idées d’organiser des rencontres entre ces porteurs de mémoire, ou ce qu’il en reste, et des jeunes de deux générations plus jeunes, des balades ensemble dans des lieux familiers à tous ces participants, où les anciens décriront comment c’était là, de leur temps, et la vie naturelle qui les entouraient, et qu’on voit ce qu’il en reste, pour la voir et la protéger.

Un petit livre à lire absolument, écrit par quelqu’un qui s’y connait en nature, voyez plutôt ICI

A lire vite !

ISBN 978 2 603 01775 3 – Ed Delachaux et Niestlé Prix au lancement 12,90€

(3)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.