Invitation à rencontrer les habitants de mon jardin …

Danièle nous invite à une promenade dans son jardin. Suivons la. Elle nous montre des beautés que peut-être nous pourrions aussi voir chez nous si nous en prenions le temps ?

« Dans mon jardin l’espace est partagé entre des plantations choisies et des zones « libres » :

Ainsi le long d’un mur au soleil je laisse des orties pousser parmi des herbes de plus en plus hautes. La curiosité me pousse à laisser faire pour « voir » : à chaque visite j’y trouve des insectes que je n’avais jamais vus, et que je tente de photographier. Une vraie exploration ! Visiblement, les insectes apprécient le soleil.
Les siestes des pisaures admirables sont très expressives,

mais ce ne sont pas les seules à aimer la chaleur, comme ces chenilles de papillons de nuit,

 

 

les coléoptères, comme la chrysomèle, Chrysolina banksi, cuivrée aux pattes rouges,

aussi belle dessus comme dessous, que j’ai pu nommer grâce à CE site

 

et le méloé printanier, meloe proscarabeus,  ce grand séducteur que je vous avais présenté ICI, et dont vous pouvez voir d’autres images sur le beau site Insectes de mon jardin-56

 

ou le cardinal à tête rouge, Pyrochroa-serraticornis, un bijou sur lequel vous pouvez en savoir plus ICI

 

Plus je fais de rencontres, moins je suis tentée d’enlever les plantes qui s’invitent là où ça leur plait dans nos jardins, car elles pratiquent le « viens chez moi, j’habite chez une copine ».

Et leurs invités sont si charmants, que je ne les vois plus pareil, ces plantes dites indésirables, quand elles m’amènent un chardonneret élégant si bien nommé, et pas seulement pour sa robe, mais aussi son chant cristallin … ou une linotte mélodieuse … ou bien encore des ballets de mésanges charbonnières qui viennent au passage piquer les mousses que je leur propose pour faire leur nid …

Mais c’est vrai, les mauvaises herbes, les pissenlits, il y en a beaucoup. Difficile de trouver un équilibre.

Comme il est dit dans « La nature au jardin, guide écologique » , 2013, Artemis ed. p. 86 que j’ai emprunté à la bibliothèque de JLN :
« …. Il est (donc) conseillé de procéder, de temps à autre, à l’arrachage des espèces à reproduction rapide. Pour qu’elle demeure attractive, une friche doit être riche en espèce végétales différentes ».

Liberté surveillée, donc, dans un jardin que j’essaie de structurer par des bordures qui ont le double intérêt de contenir les herbes folles et de constituer des abris pour les oiseaux que le chat voisin convoite.

J’y plante aussi des fleurs propices à la biodiversité et qui je l’espère vont attirer de nouveaux visiteurs !

Danièle

 

(38)

Une réponse pour “Invitation à rencontrer les habitants de mon jardin …”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.