L’Homme et la Nature, une histoire mouvementée – Valérie Chansigaud

L’homme et la nature, une histoire mouvementée
Valérie Chansigaud

Ce livre retrace avec beaucoup de minutie l’histoire de la relation de l’Homme et de la Nature. C’est, écrit Valérie Chansignaud sa réponse à la question : « Qu’avons-nous fait de la Terre ? «  du point de vue des témoins muets que sont les animaux et les plantes sauvages.

C’est un livre très documenté et érudit. Chaque chapitre comprend une partie de texte -dont j’ai sélectionné les éléments qui m’ont le plus interpellée et que vous trouverez ci-joint – et une partie très fournie d’illustrations, de photos, de citations historiques, de cartes et de statistiques.
J’ai beaucoup appris de cette mine d’informations vérifiées qui démontent les mythes du « Bon sauvage »,  des « Aborigènes respectueux de la Nature», et de la destruction de la Nature à compter de l’industrialisation du XIXè siècle.

Les faits énoncés dans ce livre, aussi loin qu’on puisse actuellement remonter dans le temps, sont concrets et sans appel.  A mes yeux, avec ce livre, Valérie Chansignaud instruit parfaitement le dossier de la partie civile « Biodiversité ». Sauf qu’elle ne demande pas réparation du préjudice subit, probablement parce que son constat l’amène à la conviction que ce n’est pas possible.

Et il est vrai qu’à la fin de son livre, je me suis dit que les comportements qui ont conduit l’Homme –nous- à dominer et modifier fondamentalement la Terre à notre profit nous sont tellement inhérents qu’il n’est pas possible de les transformer. En tous cas ni à la vitesse, ni à l’échelle qui seraient proportionnelles et supérieures à celles des destructions que nous avons et continuons à occasionner.

Je ne dirais donc pas que ce livre est  « bon pour le moral » ou qu’il ouvre des perspectives optimistes. Mais en même temps, il nous met au pied du mur, et nous oblige à une réaction.
La mienne, dans un second temps, est de me dire que je ne peux pas ne rien faire, car c’est adhérer par passivité en sachant que la situation ne pourra que se détériorer.
Alors que faire quelque chose, même petit, même modeste, mais en grand nombre, c’est croire à notre libre arbitre, et utiliser notre intelligence pour aménager une place qui, même si elle n’est ni idéale ni équitable, permettrait de continuer la vie humaine et non humaine sur Terre, et qu’on peut toujours essayer.

Notes et citations livre L’homme et la nature, une histoire mouvementée – Valérie Chansigaud – cliquez ICI

Ed Delachaux & Niestlé – ISBN 978-2-603-01843-9 – 34,90€

Bonne lecture !

Marie-Noëlle

(29)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.