Suite à « l’Intelligence des arbres » : du rififi sous les racines !

Le film l’intelligence des arbres semble partout faire salle comble comme je l’ai vu à Saint-Brieuc. Les réactions que ce soudain enthousiasme du public pour les arbres suite au livre de Wohlleben suscite sont mitigées. Tout comme était mitigé l’accueil du livre, quoique à grand succès, qui en est à l’origine (anthropomorphisme critiqué etc). Ce serait l’unanimité qui serait inquiétante !

Meriem Fournier, directrice du campus de Nancy (décidément, Nancy est une ville qui se préoccupe de la nature !) d’AgroParisTech dédié à la formation supérieure forestière, donc professionnelle des arbres, exprime ses tiraillements entre satisfaction de constater enfin l’intérêt du public pour les arbres en tant que vivants, leur nature en tant que tels, et irritation face aux contradictions de ce même public qui lui réclame des parcs et jardins tirés à l’épingle.
On y lit aussi son irritation contre ce qui n’est-pas-prouvé-scientifiquement, mais finalement, la dévastation de la biodiversité est très prouvée scientifiquement, et ces preuves n’ont pas encore suffit à déclencher un changement de comportement massif, et elles sont même niées par pas mal de gens, pas seulement aux Etats-Unis, chez nous aussi, alors prouvé ou pas…

Un article que j’ai trouvé intéressant car, même s’il ne nous propose pas de solutions,  il nous pose des vraies questions, à nous particuliers, vues du point de vue d’une professionnelle. Peut-être un début de dialogue. Touchons du bois ! Vous pouvez le lire ICI

Sur ce site, on trouve aussi des points de vue de « pros » sur des sujets qui nous concernent tous , comme « Accès à la ressource en bois : y a-t-il une pénurie de bois en France ? » ou bien « Comment Orléans adapte ses arbres au changement climatique et veut devenir Ville Jardin ».
Allez, explorez-le, ça remue !

(23)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.