A chacun son blob !…

Ni plantes, ni animaux, ni champignons (quoiqu’ étudiés surtout par les mycologues), les protistes myxomycètes sont des êtres vivants fascinants qu’on peut trouver dans les milieux végétaux humides, forêt et même jardins,

Les pluies extraordinaires de cet automne en ont révélé de nombreux dans mon jardin. Ils se déplacent et s’accrochent aux feuilles et tiges sous forme de gouttes, d’étoiles, de lignes ou de masses blanches à base de cristaux calcaires.

Celui-ci, Mucilago crustacea, le Mucilage Crustacé ( !), est sur un tuteur, mais il y en a un au dos d’une étiquette de plante.

 

Le petit livre « BLOB » très sympathique d’Audrey Dussutour vous apprendra que le sien, Physarum polycephalum,  que vous pouvez voir sur internet, n’a cerveau ni système nerveux, mais est cependant capable d’apprendre et de transmettre ses connaissances, et est si doué pour trouver le plus court chemin dans un labyrinthe qu’e les scientifiques l’on copié pour optimiser les réseaux de transports.
Il adore les corn-flakes, double de volume tous les deux jours, a plusieurs centaines de sexes, et peut être divisé, et recollé à volonté.

Pensant qu’ils trouvent leur bonheur dans mon jardin, je n’ai pas proposé de corn-flakes à mes myxomycètes, mais qui sait ?

 

Si vous en voyez dans le vôtre, laissez-les vivre, vous n’avez rien à craindre, ils se nourrissent de spores de champignons, de bactéries et de micro-organismes.

(35)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.