Des modèles de gentillesse …

Le crapaud accoucheur, aussi appelé alyte accoucheur, doit son nom aux soins inhabituels que le mâle apporte à sa progéniture, de l’accouplement aux têtards :

Caché dans des éboulements ou, si on lui en propose, les anfractuosités de murets de pierres, il nous charme dès les beaux jours de son chant cristallin mélodieux. Rien à voir avec croa-croa.

Lorsqu’une femelle lui indique son accord, il lui offre un massage avec son ventre et sa gorge, tout en lui massant les flancs de ses bras, puis l’orifice cloacal avec ses orteils, puis joint ses pattes arrières aux siennes afin de former un réceptacle, jusqu’à ce que la femelle y expulse sa ponte.

Il féconde immédiatement ces œufs en les arrosant de sperme et d’urine, puis les enroule scrupuleusement en cordon autour de ses pattes arrières jusqu’aux chevilles, avant d’aller se cacher dans un refuge humide, par exemple sous des pierres.

Les pattes entravées de ces chapelets d’œufs, il chasse la nuit les insectes dont il se nourrit, tout en veillant à conserver l’humidité de sa progéniture, les trempant dans un point d’eau par temps trop sec.

Ce sont les embryons qui lui indiquent, en s’agitant dans leurs oeufs, qu’il est temps de les lâcher dans une pièce d’eau où ils vont éclore en têtards, faisant de cette enveloppe nutritive leur premier repas.

Il vivent dans l’eau sous cette forme jusqu’à l’été pour les larves de printemps, et jusqu’au printemps prochain pour les larves d’été, avant de se métamorphoser en crapauds et passer en phase terrestre.

 

C’est un animal protégé, mais comme tous les amphibiens, cette espèce est en régression car les travaux humains, dégradant et morcelant les zones humides, détruisent leurs habitat.

Mais on peut les accueillir dans son jardin : une pièce d’eau sans poissons pour la phase aqueuse, des pierres pour la phase terrestre, et c’est bonheur…

S’ils viennent chez vous, pensez à retourner vos seaux et arrosoirs lorsque vous ne les utilisez pas.

Voici ceux du jardin de Marie-Jo : l’un d’entre eux a sauté dans un seau, vite sauvé de là par leur protectrice !

 

 

 

(18)

Une réponse pour “Des modèles de gentillesse …”

  1. C’est vrai que les crapauds accoucheurs sont très discrets dans le jardin mais c’est toujours un bonheur de découvrir qu’ils sont toujours bien là !…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.